Conseils pour partir enseigner à l’étranger

PE : 3 conseils surprenants pour obtenir un poste à l’étranger
Vous pensez que partir à l’étranger est super compliqué et que ces postes sont réservés aux profs qui ont de l’expérience ?
Vous êtes T1 T2 T3 et vous imaginez n’être jamais recruté dans une école française à l’étranger ?

Si vous voulez enseigner dans un pays autre que la France, c’est possible, il suffit de connaître quelques ficelles.

Il y a quelques années, je finissais ma formation de PE, et 2 mois plus tard, j’embarquais pour le Japon avec une escale à Hong Kong. Je ne parlais pas Japonais, ni même anglais. Je n’avais pas fini dans les meilleurs PES mais JE SAVAIS déjà à l’époque que ma première rentrée comme titulaire se déroulerait à l’étranger.
De là à imaginer que je me retrouverai à l’école Meisho dans le quartier de kayabacho avec des CM2 du lycée français de Tokyo dans un projet d’échange avec des enseignants japonais…..

J’ai toujours voulu comme bon nombre d’entre vous parcourir le monde, découvrir de nouvelles contrées, de nouvelles cultures, me perdre dans des villes fourmillant de gens, échanger avec des inconnus, m’émerveiller devant des paysages splendides, photographier des animaux, goûter des plats exotiques.

Alors concilier vie professionnelle et vie personnelle, c’est possible, c’est ce que l’on va voir ensemble.

6500
Postes de titulaires Education Nationale
Le réseau de l’Aefe dispose de 495 établissements à travers 137 pays dans le monde.
Chaque année, comme pour un mouvement en France, des enseignants partent à la retraite, certains mutent dans un autre pays et d’autres rentrent en Métropole. Il y a donc des postes et des places à prendre!
Conseil numéro 1 : Anticipez et mettez toutes les chances de votre côté.
Les rentrées scolaires vous le savez sont en septembre (sauf pour les pays de l’hémisphère sud) mais la date limite de candidature , fixée par chaque établissement ou service de coopération et d’action culturelle est début février et mi-février 2017. Anticipez aussi votre futur car si vous être pris dans une école ou un établissement, le délai d’acceptation des postes est très court, il doit toutefois être au minimum de 72 h.

Conseil numéro 2 : Croyez en vous et en votre rêve!
On peut tous se décourager devant une montagne à gravir mais on se fait parfois une montagne de toutes petites choses.
Vous êtes nouveau dans l’éducation nationale, vous êtes jeune prof avec peu d’expérience MAIS vous êtes surtout un enseignant formé avec les nouvelles méthodes, à la pointe de la recherche pédagogique.

Conseil numéro 3 : Documentez-vous
On peut être recruté sur différents types de contrats pour enseigner dans une école française.
Sur un poste d’expatrié (envoyé et payé en conséquence par la France, mais poste impossible à avoir pour un jeune professeur des écoles ), sur un poste de résident (recruté par l’Aefe et payé par la France et l’établissement) ou sur un poste de local (recruté et payé directement en monnaie locale par les établissements).
Vous avez vu ?
J’ai parlé pour chaque contrat de qui rémunérait les professeurs selon le type de contrat et c’est 1 des raisons qui font que vous avez toutes vos chances pour être recruté dans une école française à l’étranger. En effet, plus l’enseignant est jeune, moins il coûte cher.
Bonne nouvelle ! Vous avez plus de chance d’être recruté qu’un prof à l’échelon 11 ou hors classe!

Share This